Les banques perdent du terrain suite à l'entrée en vigueur de l'amendement Bourquin

24/04/2018

Depuis le 1er janvier 2018, les emprunteurs peuvent renégocier leur contrat d'assurance de prêt à chaque échéance. L'économie peut atteindre 15 000€ sur la durée du crédit. Les emprunteurs ne s'y sont pas trompés : les demandes de résiliation affluent et les français auraient déjà récupéré des centaines de millions d’euros en résiliant leur contrat bancaire au profit d’un contrat individuel.

Montée en charge des demandes de résiliation

Les courtiers commencent à mesurer l'impact de l'amendement Bourquin sur leur niveau d'activité. Chez Magnolia.fr, on a enregistré depuis janvier un bond de 55% des demandes de résiliation/substitution. Même constat chez d'autres professionnels du secteur où l'on observe avec satisfaction que les consommateurs ont compris tout l'enjeu de cette nouvelle réglementation. Selon le journal Le Figaro, les banques n'auraient pu laisser échapper quelques centaines de millions d'euros de contrats d'assurance emprunteur depuis janvier 2018 et l'érosion annuelle devrait atteindre 1,2 milliard d'€. Autant de cotisations qui filent dans les caisses des assureurs individuels, grands gagnants, avec les emprunteurs, d'une mesure qui remet la concurrence au centre d’un marché jusque là tenu par les organismes de crédit. Les premiers affectés par les résiliations seraient le Crédit Agricole et La Banque Postale.

Des économies de plusieurs milliers d'euros pour l'emprunteur

La réaction des banques n'a pas tardé. Pour réagir face à cette hémorragie en marche, certaines n'hésitent pas à faire des contre-propositions, acceptant de revoir le tarif ou d'améliorer le niveau des garanties. Les plus nombreux à vouloir résilier sont les emprunteurs âgés entre 30 et 44 ans, un phénomène parfaitement logique au regard des économies qu'ils peuvent réaliser sur la durée de leur prêt : de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros, parfois plus de 10 000€. Pour cette tranche d'âge, les marges engrangées par les bancassureurs sont colossales (parfois plus de 50%), ce qui laisse de belles perspectives à la concurrence quand le client prend la peine de comparer. Le comparateur en assurance de prêt Magnolia.fr a déjà aidé 3 000 emprunteurs dans leur résiliation annuelle de leur contrat d’assurance de prêt et ainsi redistribué 25 millions d’euros de pouvoir d’achat à ses clients, en 3 mois seulement.

Résilier à échéance annuelle

La procédure de résiliation était une entrave au changement, mais elle est aujourd’hui simplifiée pour l'emprunteur grâce à l'intervention du courtier. Le délai de résiliation est malheureusement à géométrie variable...et les banques profitent pour le moment de cette ambiguïté qui plane sur l'échéance annuelle. Le changement de contrat doit se faire au moins 2 mois avant la date d'anniversaire, le problème étant de déterminer avec précision cette date quand elle ne figure pas au contrat, comme c'est souvent le cas des assurances groupe. On ne saurait que trop recommander aux professionnels de faire la demande de résiliation bien en amont de la date de signature de l'offre de prêt, au minimum 2 mois avant, pour rester dans les délais d’acceptation admis par la banque…en attendant que le législateur clarifie cette notion d’échéance annuelle !

Les experts de Simulassur by Eloïs vous accompagnent dans vos demandes de délégation d'assurance, quel que soit le profil de l'emprunteur. Contactez-nous ! !

« Retour aux actualités

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nos conseillers sont à votre écoute et mettent tout en œuvre pour vous apporter l’aide dont vous avez besoin.