Le profil type de votre client en assurance de prêt

26/10/2017

A compter du 1er janvier 2018, tout emprunteur pourra profiter de son droit de substitution annuel de l'assurance de prêt. Voilà une réelle opportunité offerte aux assureurs individuels et aux courtiers de développer leur portefeuille en récupérant une partie des emprunteurs captés dans un premier temps par le secteur de la bancassurance. Pour se préparer à cette (r)évolution, il est important de connaître le profil type du souscripteur en assurance de prêt. 


Profil type du candidat à l'assurance de prêt 

Le souscripteur type à l'assurance emprunteur a entre 35 et 45 ans, • est non fumeur, • appartient à la catégorie socio-professionnelle supérieure (CSP+), sous-entendu dispose d'un pouvoir d'achat plus élevé que la moyenne, • a contracté un crédit immobilier d'un montant moyen de 200 000€ au taux de 1,70% sur 240 mois.
Ces paramètres illustrent un profil classique, sans risques aggravés de santé, ni exercice de métiers à risque. C'est sur ce segment que se réalisent les plus fortes économies : la délégation d'assurance va permettre à ce type d'emprunteur ayant souscrit un contrat groupe à la signature du crédit d'économiser jusqu'à 10 000€. 
 
Le problème des maladies non objectivables 

Le changement d'assurance de prêt est conditionné à l'accord du prêteur. Cet aval est consenti si et seulement si l'équivalence du niveau de garantie est observée. Cette notion a été clarifiée en janvier 2015 par le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) par une liste de 18 critères pour les garanties obligatoires (DC, PTIA, incapacité) et 8 pour la garantie perte d'emploi. Le prêteur doit rendre public les 11 critères maximum qu'il a choisis pour les garanties de base et les 4 autres éventuels pour la garantie chômage.

La plupart des contrats d'assurance de prêt excluent certaines pathologies. Ce sont les fameuses MNO, maladies non objectivables, qui privent l'assuré d'une couverture à 100% en cas de survenance : affections dorsales, pathologies psychiques, burnout, fatigue à caractère chronique. Seule solution, le rachat MNO pris en option sur les garanties DC, PTIA, ITT/IPT, ITP/IPP. Une majorité de souscripteurs choisit le rachat MNO pour bénéficier d'une protection optimale.

Dans l'hypothèse où le contrat couvre les affections dorsales et psychiatriques, il doit stipuler si la couverture est liée ou non à une condition d'hospitalisation ou d'intervention chirurgicale, et dans l'affirmative, doit être indiqué le nombre de jours d'hospitalisation.

Au courtier qui accompagne le souscripteur d'anticiper au mieux ces maladies non objectivables dont l'occurrence est confirmée par les chiffres : près de 50% des travailleurs souffrent de problèmes de dos et environ 20% sont sujets au burnout. 

source Solly Azar


Avec Simulassur.com , trouvez l'offre idéale en Assurance de Prêt pour vos clients et souscrivez en ligne en un temps record ! 

« Retour aux actualités

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nos conseillers sont à votre écoute et mettent tout en œuvre pour vous apporter l’aide dont vous avez besoin.