Quelle assurance de prêt pour un emprunteur de plus de 60 ans ?

19/03/2018

Emprunter quand on est senior est désormais une opération courante, tant pour l'acquisition de sa résidence principale que pour investir dans l'immobilier. L'allongement de la durée de vie permet aujourd'hui d'avoir des projets immobiliers tardivement. Financer un emprunteur qui a plus de 60 ans constitue néanmoins une prise de risque pour le prêteur. L'assurance de prêt reste souvent un obstacle à l'obtention du crédit. Comment accompagner vos clients seniors dans la recherche d'une assurance adaptée et abordable ?

La délégation d'assurance, seule option pour les emprunteurs retraités
Les banques sont plus enclines à accepter de financer les projets immobiliers des seniors. Elles ont su s'adapter au vieillissement de la population, conscientes que les retraités emprunteurs peuvent se prévaloir d'un triple atout : une épargne constituée, un patrimoine immobilier pour certains et un pouvoir d'achat souvent supérieur à celui des actifs.
En pratique, les conditions d'emprunt ne sont pas les mêmes selon qu'on est un trentenaire ou un quadra en activité ou un senior à la retraite. Le taux d'intérêt n'est pas une variable aléatoire avec l'âge, l'assurance, en revanche, en est une. Les seniors sont une clientèle à risques car les probabilités que l'emprunt n'arrive pas à son terme sont plus élevées compte tenu de l'âge et de l'état de santé. L'assurance de prêt peut être un frein à l'obtention d'un financement pour deux raisons majeures :

  1. son coût peut être dissuasif, parfois plus élevé que le taux du crédit ;
  2. les contrats bancaires limitent la souscription à 65 ans avec une fin de remboursement à 70 ans.

La délégation d'assurance demeure la seule option pour les emprunteurs âgés, d'autant que les contrats groupe excluent certaines pathologies comme les maladies disco-vertébrales.

Assurance individuelle versus assurance collective
Sur le terrain de l'âge, les assurances bancaires sont disqualifiées. A moins d'avoir terminé de rembourser au plus tard à 70 ans, les banques ne proposent aucune assurance en interne. Le courtier intervient pour aider le demandeur à boucler son dossier de financement : sans assurance, pas de crédit. Chez les assureurs externes, on joue la souplesse avec des couvertures accessibles jusqu'à 85 ans et un remboursement finalisé au plus tard à 90 ans. Cela signifie qu'un senior de 70 ans peut emprunter sur 20 ans. A priori seule la garantie décès est indispensable : les garanties invalidité et incapacité de travail ne concernent que les emprunteurs exerçant une activité professionnelle. Dans l’hypothèse où le contrat alternatif concurrence le contrat groupe, il doit présenter des garanties au moins équivalentes, condition sine qua non à l'aval de la banque.

Jouer sur la quotité
Le questionnaire de santé est la clef de voûte de l'assurance de prêt. Si le montant emprunté influe sur la prime, l'âge au moment de la souscription et l'état de santé sont déterminants car ils modulent a notion de risquel. De nombreux contrats proposent un questionnaire de santé simplifié jusqu'à 65 ans. Des formalités médicales plus poussées seront exigées en présence d'une pathologie déclarée. Rappelez à votre client que les démarches médicales demandent plusieurs semaines et qu'il convient de les réaliser bien en amont de la demande de prêt. Les examens médicaux sont valides 4 mois. Si le prêt est contracté en couple, il est possible d'ajuster la quotité pour réduire le coût de l'assurance : le co-emprunteur qui présente le moins de risque (le plus jeune, sans antécédent de santé) porte sur sa tête tout ou la majeure partie de l'emprunt.

Les experts de Simulassur by Eloïs vous accompagnent dans vos demandes de délégation d'assurance, quel que soit le profil de l'emprunteur. Contactez-nous ! !

« Retour aux actualités

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nos conseillers sont à votre écoute et mettent tout en œuvre pour vous apporter l’aide dont vous avez besoin.